L’Itinéraire: une expérience vécue

Apprendre à VIVRE avec les Itinéraires, c’est comme une pluie constante qui imprégne ma vie. C’est un  cadeau inespéré où je pressens la présence de l’Esprit de Jésus.

Il y aura 25 ans que j’ai eu l’opportunité de faire les Exercices pour un Monde Meilleur sous la direction de Juan Bautista Cappellaro. A cette occasion, nous avons rencontré des personnes qui, aujourd’hui, font partie du Groupe Promoteur Espagnol. Mes souvenirs sont vagues, premièrement parce que je n’ai pas pu être présent tout le temps et deuxièmement par le cours des ans. Je me souviens des moments où nous faisions  l’analyse de la réalité,  qui nous donnait un tas de données statistiques et analytiques, à partir desquelles on travaillait, nous regardions comment elles influençaient notre réalité et on essayait de discerner, à la lumière de l’évangile, quel était le chemin que Dieu attendait. Cette espérance m’a permis de m’ouvrir à une vision globale de l’humanité, à transcender mon monde concret, à comprendre comment ce projet de rénovation que nous vivions dans la paroisse,  qui fut réellement dynamique et moteur paroissial, faisait partie d’un projet global plus ample de rénovation de l’Eglise et de service au monde.

Les changements de la société  espagnole, la disparition du sentiment de chrétienté,  le processus de globalisation, l’influence de l’émigration, les préoccupations de l’église particulière et l’arrivée de nouveaux prêtres, estompèrent cette réalité paroissiale dans  laquelle nous avons grandi et appris à vivre la nouveauté de l’évangile, comme une réalité capable de transformer la vie des personnes et de la société concrète où nous vivions.

Depuis 20 ans, la réalité est complètement différente, le concept de paroisse est autre, différente, je n’ai pas la nostalgie de retourner en arrière. Aujourd’hui, c’est une réalité et une structure difficilement adaptables à la situation actuelle. Le temps nous a permis de constater que ce projet, qui fut le moyen par lequel Dieu a ‘agit’ dans une communauté et a fonctionné, aujourd’hui est invivable. Le service de renouvellement ecclésial  presté par le MMM jusqu’à maintenant à travers les projets, est difficile  à maintenir dans la ligne de service pour la construction d’un monde meilleur.

La vision prophétique du P.Lombardi s’est adaptée  aux circonstances de l’époque et de l’histoire concrète. Mais, à mon humble avis, je crois qu’il y a trois clés à prendre en compte dans ce service pour être fidèles à cette vision: l’intériorisation, discerner les signes des temps et la présence du Royaume. Nous exercer, avec  l’Esprit de Jésus avec ces trois clés peut être, ou est,  la meilleure contribution  que nous pouvons apporter à l’Eglise pour qu’elle soit et que nous soyons signes de la présence de la force de Jésus pour la construction de l’Humanité.

Et, aujourd’hui, après plusieurs années dans cette ligne  de service, un groupe de personnes, accompagnés de Nacho, ont  cheminé ensemble dans l’expérience des itinéraires, je dois reconnaître qu’ils ont apporté de la nouveauté à ma vie. Ils m’ont fait entrer dans la VIE, en me rendant plus conscient de ma réalité personnelle. J’ai appris à prendre ma vie en mains. L’angoisse de me voir impliqué dans un tourbillon de situations et de circonstances extérieures, qui me portaient, provoquant la sensation que c’étaient les autres qui prenaient les rênes de ma vie, a disparu. Nous avons cessé de nous centrer sur la réalité qui nous entoure. Prendre conscience et commencer à vivre à partir de moi-même  a été le premier pas pour me situer dans la vie et dans les situations concrètes qui m’affectent.

Commencer un chemin d’intériorisation m’a aidé à connaître la réalité, parce que le premier filtre de perception, c’est moi-même, et c’est de là que je dois me situer.

Commencer par me questionner,  comment je vis les situations et les circonstances quotidiennes et extraordinaires? quelles sensations et sentiments que cela provoque en moi? quelles sont les craintes et les espoirs qui me prennent d’assaut à la place d’analyser, de justifier, de juger … cela me sert pour comprendre, pour entendre les autres, pour être compréhensif et compatissant avec moi-même et avec les autres.

Pour moi, l’itinéraire a été une découverte comme moyen et instrument pour vivre une expérience, partagée avec d’autres personnes.  L’itinéraire est un temps dans lequel la parole est partagée, avec une totale liberté pour nous dire et nous rencontrer, c’est le moyen de nous découvrir et découvrir avec ceux  qui partagent la  la richesse des réalités que nous vivons, et les aspirations d’une humanité en laquelle nous espérons. A la lumière de l’évangile et à travers l’écoute, c’est nous aider à  DISCERNER ce qui est important, ce qui est essentiel et ce que nous dit l’Esprit face à ce que la vie nous propose, et chercher parmi toutes les nouvelles options ce qui nous aide à VIVRE dans un monde plus humain avec le style de Jésus.

Cette expérience, offerte, après de nombreuses occasions de nous exercer, j’affirme: c’est un “Itinéraire spirituel”. Chaque participant, à travers de ce que nous avons vécu et partagé, s’est laissé transformer de façon libre et gratuite. L’Itinéraire est le “moyen” par lequel nous pressentons ce que l’esprit vit et sent. La base de l’Itinéraire est la pédagogie du vécu, elle nous permet d’atterrir   dans la réalité et de fuir les théories, nous partons de la vie, de notre vie concrète, des faits et des situations qui nous touchent et nous préocuppent pour les comprendre et les assumer, dans notre cas,  à la lumière de l’ évangile.

L’Itinéraire n’est pas un cours de formation. Ni une analyse de situation avec une proposition concrète de changement. L’ itinéraire, comme son nom l’indique, offre un chemin à parcourir, où les protagonistes sont les participants, qui, avec un minimum d’informations nécessaires de la part de l’animateur, nous nous sentons acteurs et jamais destinataires, parce que l’animateur est un accompagnant sur le chemin, qui avance avec tous et n’est jamais un maître restant au bord du chemin.

Bernat Sanchis

Points pour la réflexion personnelle et l’échange:

  • Ai-je vécu l’expérience d’un itinéraire?
  • Quel changement pour ma vie et  pour le service  au sein du Groupe Promoteur?

3 réflexions sur « L’Itinéraire: une expérience vécue »

  1. je n’ai pas vecu l’experience de un itinairaire telle que raconté par Bernats, mais depuis la rencontre avec le Christ et ma formation scout j’ai toujours vecu comme pelerine d’une etape a l’autres de ma vie eclaire par la liturgie de chaque jour avec une lecture exitentiel de la parole de Dieu. Cela nourrit ma vie interieur et m ‘ aide dans le s partages communautaires. mais c’est vrais que ce partage de Vie au niveau du groupe promoteur c’est peut- etre a promouvoir pour arriver a la lecture profonde des signes de temps

  2. Si, he tenido la fortuna de vivir cinco itinerarios, esto han sido para mí un motor para cambiar y seguir buscando, no sólo de manera personal, sino también como Grupo Promotor (México).

    Me han permitido y nos han permitido ver nuestras vida, percibirla de manera diferente, no desde fuera sino desde dentro, poner nombre a lo que sentimos, expresar de manera asertiva lo que pensamos y por ende asumir nuestra vida.

    Como dice Bernat, es un camino que estoy recorriendo no sola, ni solo con el GP, sino con todas aquellas personas con las que me relaciono en los diferentes ámbitos de mi vida.

    El camino es para VIVIRLO, SENTIRLO y sobre todo DISFRUTARLO.
    Gracias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *